L’histoire de Léon
14664
post-template-default,single,single-post,postid-14664,single-format-standard,bridge-core-2.1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-19.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

L’histoire de Léon

L’histoire de Léon

Par son instinct de survie, sa capacité d’adaptation à son milieu environnant et sa lenteur, le caméléon est un animal fascinant.

Il n’existe pas de communication idéale. La communication est propre à toute structure, individuelle ou collective, et il m’incombe lorsque je travaille avec un client de sentir, de connaître, de structurer ses désidératas et de les adapter à son « milieu environnant », là où se rejoignent produit et marché.

Je change ainsi de couleurs régulièrement. Je « m’adapte » à mon client pour me fondre l’espace d’une mission dans la peau d’un salarié de la société. Exercice nécessitant « lenteur » car je ne connais pas tous les milieux professionnels. A coup de questions, de pas lents et assurés, je me fonds dans le décor!

Le caméléon représente également dans certaines mythologies le messager de l’immortalité. Je n’ai pas cette prétention (quoique) mais par le travail de mon agence et avec mes collaborateurs, je tends à apporter à mes clients une notoriété nouvelle sur le web, savant mélange de fond (votre produit) et de forme (sa communication). Pas d’immortalité donc, mais un travail pérenne.

Le caméléon est un animal solitaire. Néanmoins, pour tous les chantiers à venir et pour « survivre », je me suis entouré des meilleurs dans leurs domaines, avec une galaxie de prestataires talentueux (webdesigners, illustrateurs, photographes, réalisateurs, pilotes de drones…).

L’histoire d’un logo, l’histoire de Léon.