« Donner du sens au moindre détail »
15156
post-template-default,single,single-post,postid-15156,single-format-standard,bridge-core-2.1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-19.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

« Donner du sens au moindre détail »

« Donner du sens au moindre détail »

Qu’est-ce qu’une création web idoine en 2018 et comment la penser au moment d’aborder un projet? Quelles sont les réflexions à avoir en amont et les points à ne pas perdre de vue? Parole à Sylvain Bonfils, fondateur de l’agence Odevie (Avignon), qui évoque dans le même temps l’évolution du métier. De quoi extraire quelques conseils pour tous…

Webdesigner et développeur web depuis le début des années 2000, celui-ci a vu son métier très largement évolué depuis  : « auparavant, on était concentré sur le design. Aujourd’hui, il s’agit pour nous de penser en des termes plus larges qui nous placent dans un rôle de conseil, de stratégie globale. Nous devons donner du sens au moindre détail en terme de navigation. Étant donné que les designs se sont beaucoup uniformisés, la différence se jouent désormais au niveau des contenus, qu’ils soient textes ou visuels. L’architecture de l’information est devenue primordiale, l’utilisateur dicte les choix. Google joue un rôle central évidemment aussi et réclame des éditeurs du contenu frais, ainsi que des performances techniques permettant un chargement rapide, notamment sur les mobiles. Le travail sur le référencement, malheureusement encore méconnu, se doit d’être beaucoup plus précis qu’il y a quelques années, et ça passe autant par la technique que par le contenu ».

Les designs se sont uniformisés, la différence se jouent au niveau des contenus, qu'ils soient textes ou visuels

Le site d’aujourd’hui doit se charger en moins d’une seconde et aura ensuite une moyenne de 3 secondes pour convaincre ou non son utilisateur… Attention donc au poids des photos et fini les sliders (ces images tournantes en page d’accueil), entre autres, le temps file sur internet. Place aux micros interactions, il s’agit d’attirer l’attention de l’internaute. Sur le plan esthétique, « on reste dans le flat design, des styles épurés avec du scroll, chose qui est beaucoup rentré dans les usages« .

Si l’architecture et les performances techniques du site incombent au webdesigner et au développeur, pas son contenu et il est parfois difficile pour les professionnels du web d’obtenir cette compréhension de la part de son client : « nous souffrons encore parfois de la mauvaise image qu’ont laissé les premiers producteurs de site. Pourtant, nous connaissons notre métier, notamment avec une veille constante sur les nouveaux usages, les tendances design, les nouveaux outils. Mais comme tout le monde utilise internet, tout le monde a l’impression de le connaître et de le comprendre ».

Au delà du site vitrine, l’applicatif

 

Et la suite? Comment le métier va-t-il évoluer? « Dans les dix prochaines années, les interfaces capables de générer des applications web (sites vitrines, e-commerce, application mobile…) vont être de plus en plus performantes. Les coûts de développement baissent, les dépenses se déplacent vers les interfaces, les performances de leur utilisation et les solutions d’entreprises (Cloud, partage de contenus). A nous de garder une expertise sur les outils, leurs compatibilités, les usages »… Si le web s’est concentré pendant longtemps autour des seuls sites vitrines, de nouvelles chances s’offrent aujourd’hui aux entreprises ou aux porteurs de projet, et offrent de nouvelles perspectives de développement pour tous :  « Ce qui se présente est intéressant pour nous car les outils que nous développons peuvent être centraux dans la gestion d’entreprise. Il est possible pour toute entité de développer des outils sur mesure parfaitement adaptés à sa réalité opérationnelle, à des coûts beaucoup plus raisonnables qu’auparavant mais surtout une plus grande adaptabilité. C’est en ça aussi que le numérique a bouleversé les choses et rendu les choses passionnantes pour nous. La gestion des stocks, le financier, la communication, le commercial, il y a tellement de possibilités… Aux intéressés de comprendre notre expertise et de nous faire confiance. A nous aussi de savoir parler d’autres choses que de coûts. »

Des points à retenir pour votre projet web, prenant en compte les usages utilisateurs :

  • optimiser la navigation du site
  • mettre un maximum d’efforts sur les contenus textes et visuels
  • développer des contenus optimisés pour votre référencement (pensez à cette ligne de budget!)
  • garder une attention particulière au poids des pages pour une navigation rapide
  • possibilité de création d’application web sur mesure (gestion, e-commerce, commercial…)
  • laissez vous guider en cas de doute sur un de ces points!